L’école de management du numérique parisienne a organisé, début avril, plusieurs webinaires afin de promouvoir le volontariat territorial en entreprise (VTE) auprès de ses étudiants, de plus en plus motivés pour intégrer une PME/ETI en région.

Miser plus que jamais sur le digital. Entre cours à distance, visioconférences et séminaires en ligne, même en cette période de confinement, la Web School Factory continue d’accompagner ses étudiants.
Signataire de la charte du volontariat territorial en entreprise depuis septembre dernier, l’école de management du numérique met également le paquet sur le VTE. Elle a organisé le 8 avril, en partenariat avec Bpifrance, deux webinaires dédiés au VTE à destination de ses étudiants en fin de cursus. Si le premier de ces ateliers numériques visait à présenter le dispositif, le deuxième s’adressait plus particulièrement aux étudiants en quête d’un contrat d’alternance. Au total, 150 étudiants y ont pris part. Et, dans les deux cas, de nombreuses questions ont fusé…

« Les questions portaient sur le type d’entreprises qui recrutent les VTE, de même que sur la nature des fonctions, la localisation des postes en région, ou encore sur le fonctionnement de la plateforme vte-france.fr », indique Aurélie Jacob, responsable des relations entreprises à la Web School Factory. « Certains étudiants s’interrogeaient également sur les besoins des entreprises pendant cette crise liée à la pandémie. Les experts de Bpifrance les ont rassurés : des entreprises continuent de recruter, même si certains secteurs pâtissent », précise-t-elle.

Des profils polyvalents pour la transition digitale des PME

Forte du succès de ces webinaires, la Web School Factory veut désormais intensifier ses efforts de communication en faveur du VTE, notamment auprès de ses alumni, dans l’espoir de voir prochainement les premiers contrats signés. Partenaire de plusieurs grandes sociétés dans différents secteurs, l’école de management du numérique cherche à élargir son réseau d’entreprises vers davantage de PME et d’ETI.

« Aujourd’hui, les étudiants ne s’intéressent plus uniquement aux startups. Ils sont de plus en plus attirés par le monde des PME, notamment en région où ils souhaitent parfois retourner après leurs études », explique Aurélie Jacob. Et la Web School Factory est bien placée pour proposer aux entreprises des territoires des profils polyvalents ainsi que des compétences numériques multiples. Depuis sa création en 2012, l’école forme ses élèves aussi bien au design qu’au marketing et aux technologies numériques – « les trois casquettes nécessaires pour avoir une vision à 360 degrés », affirme Aurélie Jacob. De quoi permettre aux PME et ETI tricolores, via le VTE, de donner un coup d’accélérateur à leur transformation numérique.