×
Actus 2019-10-14 12:18:12

Par Claude Soula , Publié le 14 octobre 2019 à 07h01

C’est un contrat de travail dont vous n’avez encore jamais entendu parler : le VTE. Ce « volontariat territorial en entreprise » vise à résoudre le casse-tête économique du recrutement de jeunes diplômés dans les PME établies en région.

D’après une étude du Lab Bpifrance, 90 % de ces petites et moyennes entreprises ont des difficultés à dénicher des talents et, dans 57 % des cas, cela ralentit leur croissance. Le chômage a beau rester à des niveaux élevés au global, la pénurie est avérée sur les postes qualifiés ou spécialisés sur tous les métiers de l’industrie. Les responsables de Bpifrance et du Secrétariat d’Etat à l’économie d’Agnès Pannier-Runacher ont donc poussé depuis mai un nouveau type d’emploi, inspiré par le succès du VIE, le « volontariat international en entreprise », qui permet aux mêmes PME de recruter plus facilement des jeunes diplômés prêts à s’expatrier, en bénéficiant d’aides et de subventions.

Le VTE est plus difficile à comprendre : il s’adresse à des diplômés effectifs ou des futurs diplômés en alternance, il ne bénéficie d’aucune subvention nationale mais parfois d’aides décidées par les régions (les Hauts-de-France donnent quelques subventions aux entreprises, les Pays de la Loire ou la région Rhône-Alpes aident le diplômé à trouver un logement, par exemple).

 

Pour lire l'article complet rdv sur l'obs: https://www.nouvelobs.com/social/20191014.OBS19735/vte-le-contrat-qui-veut-attirer-les-jeunes-dans-les-regions.html

 

Back to Top