A l’occasion de la 6e édition de Bpifrance Inno Génération, un entrepreneur, un jeune VTE et un expert Bpifrance ont présenté les atouts du dispositif VTE. Retrouvez cet atelier en vidéo.

Ils étaient 3 sur la scène de l’Agora Accompagnement, le 1er octobre dernier pour présenter le Volontariat Territorial en Entreprise. Michel Dumont, président de Lebronze Alloys, Maxence Ancellin, en VTE dans la même entreprise, ont partagé leur expérience lors de l’atelier « Présentation du dispositif VTE comme outil d'accompagnement » présenté par Hélène Clément, directrice des Programmes et Cursus de Bpifrance. Ils ont pu, grâce à la visibilité offerte par Bpifrance Inno Génération, le rendez-vous annuel des entrepreneurs, expliquer les opportunités offertes aux dirigeants et aux jeunes talents par ce dispositif. Retrouvez leur témoignage en vidéo.

« Le VTE est un compagnonnage »

Pour inciter les étudiants à s’orienter vers les PME ou ETI, « le chef d’entreprise doit accepter de déléguer », rappelle Michel Dumont. Celui pour qui le « VTE est un compagnonnage » estime qu’en offrant des postes à responsabilité à la jeune génération, les entreprises des territoires seront plus à même d’attirer les talents nécessaires à leur croissance.

Et à ceux qui pensent encore que seuls les grands groupes et/ou les startups, installés dans les grandes zones urbaines, sont attractifs pour les jeunes, Maxence Ancellin explique « qu’il y a un équilibre à trouver entre une opportunité intéressante et un territoire dans lequel on trouve un minimum d’intérêt et dans lequel on se voit vivre. »

Des témoignages qui nous montrent bien que l’avenir est dans le VTE.

Le VTE en chiffres

  • Près 400 jeunes talents sont en VTE
  • 138 de ces VTE sont dans les territoires d’industrie
  • 44 écoles partenaires