Le VTE [Volontariat Territorial en Entreprise] n’en finit pas de séduire de plus en plus de jeunes à travers le territoire. Preuve en est avec Jessica Vo Toan, jeune alternante en marketing et communication, qui fait actuellement ses armes chez Piriou, et s’est lancée dans une nouvelle aventure : le VTE !  

He non, les PME et les ETI françaises ne regorgent pas que de jeunes ingénieurs et matheux en tout genre. Bien au contraire ! 
Ces entreprises des territoires sont devenues le terrain de jeux parfait pour des jeunes aux profils atypiques. Des graines d’entrepreneurs à l’image de Jessica Vo Toan, ancienne cavalière de 26 ans, aujourd’hui reconvertie dans la communication et le marketing au sein du groupe Piriou, une entreprise spécialisée dans la construction et la réparation navale. Un secteur qui était pourtant loin d’être une évidence pour la jeune femme.  

Une reconversion inattendue dans l’industrie   

Passionnée par l’univers équin depuis son plus jeune âge, Jessica choisit très tôt d’orienter ses études dans ce sens en poursuivant un bac pro, puis une licence en développement et conseil de la filière équine.
Une carrière toute tracée, que la jeune femme décide pourtant de mettre de côté, suite à un accident de cheval en 2015. S’en suit alors une « période de test » où elle s’essaie à différents postes, au début dans l’univers équin, puis progressivement dans des secteurs divers tel que la banque.  

Mais la jeune femme ne souhaite pas s’arrêter là. Sensible à l’innovation elle décide de reprendre ses études et intègre en 2018 un Master en Marketing et Management de Projets Innovants au sein de l’ENC Group Écoles Nantaises de Commerce. Et c’est là que l’aventure Piriou commence ! 

« Je n’avais jamais travaillé dans l’univers naval, ni même dans une ETI, mais mon père travaillant pour une flotte de plaisance, ce secteur ne m’était pas totalement inconnu » explique Jessica pour qui, travailler dans une ETI "c'est aussi évoluer dans une entreprise à taille humaine, qui nous permet d’être plus proche du dirigeant et surtout d’être écouté ». 
Une expérience qui lui permet également de porter un nouveau regard sur l’industrie, qui me paraissait être un secteur inaccessible, avec des process façon « tout à la chaine », pourtant j’ai rapidement découvert que c’était surtout des entreprises qui possédaient un réel savoir-faire et qui avaient soiffe d’innovations ! ». 

“Ici on me laisse entreprendre et développer des projets  

Et le VTE dans tout ça ? « C’est notre responsable RH groupe qui m’en a parlé pour la première fois », confie-t-elle « J’ai trouvé que c’était une très belle initiative, qui donnait la chance aux jeunes d’avoir accès au top management d’une entreprise, mais également de pouvoir travailler en totale autonomie sur des missions très variées ». 
La jeune femme a d'ailleurs participé au développement de la communication digitale de Piriou. "Ce projet est un peu mon bébé. C'est rare de laisser autant d’autonomie à un jeune, mais chez Piriou, on me laisse l’opportunité d’entreprendre et développer des projets » déclare la jeune femme.  

D’ailleurs, quand on lui parle d’entreprendre, Jessica n’a aucun doute sur son évolution : « Devenir entrepreneure, bien sûr j’en rêve ! J’ai orienté mon parcours dans ce sens, et dans 10 ans j’espère pouvoir fonder ma propre société ». 
Un beau projet qui se renforce chaque jour grâce à Piriou, qui a accepté de lui laisser du temps afin de développer un « projet professionnel innovant » dans le cadre de son cursus.   

Et si on lui reproposait un VTE… « J’en referaiun sans hésiter, c’est une expérience grisante ! ».