La région Pays de la Loire a mis en place une aide pour inciter les entreprises à prendre appui sur des jeunes talents afin de staffer des fonctions opérationnelles absentes ou que le dirigeant assume souvent seul.

« On sait que le contexte ne pousse pas les entreprises à embaucher, mais certaines peuvent y voir un moyen de se relancer », indique Jean-Théophane Cornet, chargé de mission au pôle industrie en Pays de la Loire. La région a mis au point en février dernier un dispositif pour accompagner les entreprises qui souhaitent embaucher de nouvelles compétences pour staffer des fonctions absentes ou que le dirigeant assume souvent seul. Elle offre une subvention n’excédant pas 50 % du montant des coûts salariaux annuels dans la limite d’un plafond de 20 000 € par entreprise ou groupe d’entreprises. Pour profiter de cette aide, les entreprises doivent embaucher un jeune en VTE (Volontariat Territorial en Entreprise) et ainsi lui assurer un poste à responsabilité, proche du dirigeant. Le dispositif s’adresse à toutes les PME ligériennes des secteurs suivants : industrie, industrie agro-alimentaire de transformation, artisanat de production.

Quelles sont les critères d’éligibilité ?

« Le principal critère concerne le poste créé. Il doit être responsabilisant pour le jeune employé » qui doit avoir moins de 30 ans, précise Jean-Théophane Cornet. Le recrutement doit permettre la création/structuration d’une fonction nouvelle au sein de l’entreprise et ainsi lui donner la possibilité de franchir de nouveaux paliers de croissance. La société doit être en activité dans le secteur industriel depuis au moins deux ans et avoir au minimum cinq salariés en CDI. « On veut pousser la PME à se moderniser et se diversifier en profitant des savoirs nouveaux des jeunes qui entrent sur le marché du travail »

Pour en savoir plus :