FAQ ENTREPRISES

Les questions que vous vous posez peut-être ...

La mission d’un VTE doit durer au moins un an, soit en alternance longue (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), soit sur la base d’un CDD d’au moins un an, ou d’un CDI.

Le VTE prend la forme d’un contrat d’apprentissage ou de travail classique. Il est rémunéré sur la base d’un accord entre l’entreprise et le(la) Volontaire, aux conditions du marché. La rémunération est assujettie aux charges sociales et à l’impôt sur le revenu dans les conditions de droit commun. Les alternants sont indemnisés selon la réglementation en vigueur.

L’Apec propose des points de références avec le simulateur de coût d’embauche et le simulateur de salaire.

Le portail de l’alternance propose un simulateur de calcul de rémunération et d’aides aux employeurs.

Certaines collectivités territoriales (région et intercommunalités) dans lesquelles se situent l’entreprise pourront proposer des dispositifs d’accompagnement afin de faciliter la réalisation d’un VTE. Ces offres pourront prendre plusieurs formes : aides au logement ou aux transports, pass culture, bourses, mentorat, etc.).

Variables selon les territoires, elles seront donc à activer au cas par cas.