Les spécialistes de l’intérim Proman et Manpower s’appuient désormais sur des sites tels que Tinder, Vinted, Snapchat ou encore Twitch pour toucher un public plus jeune et particulièrement impacté par la crise sanitaire.

En septembre dernier, plus de 700 000 jeunes sont entrés sur le marché du travail sans réelle visibilité sur de nombreuses filière. Face à cette situation sans précédent, le gouvernement a lancé le plan « 1 jeune, 1 solution » en juillet dernier, afin de favoriser le recrutement des 16-25 ans. Des dispositifs assez flous pour de nombreux jeunes de la génération Z, plus habitués aux réseaux sociaux qu’aux sites de recherche d’emplois.

Trouver son match professionnel

Une réalité qui a incité Proman, leader français sur le marché de l’intérim, à élargir et simplifier l’accès à l’emploi pour les jeunes talents en lançant ses premières campagnes sur Tinder en avril dernier. Un choix stratégique puisque l’audience de l’application de rencontre est composée à plus de 50 % par les 18/25 ans. Grâce à un système de géolocalisation, la campagne « Match Ton Job » permet de toucher « des candidats et intérimaires là où ils sont ! », déclare Roland Gomez, directeur général de Proman, dans un communiqué de presse. « Tinder est une appli « snackable », une façon de passer le temps. Nous avons pensé que les utilisateurs seraient heureux de trouver un emploi pendant leur moment de détente ! Avec cette initiative, nous nous adaptons aux nouveaux codes des jeunes générations et cultivons ainsi la proximité qui est la force de Proman depuis toujours ».
Au total, plus de 1 000 postes sont à pourvoir immédiatement dans le secteur de la logistique notamment.

Une stratégie qu’a également choisi d’adopter Manpower en se positionnant dès 2020 sur Twitch (une plateforme de streaming), Snapchat et le site de seconde main Vinted. Des campagnes publicitaires qui « limitent la casse » suite à la fermeture des bureaux d’intérim mais qui permet également à l’entreprise de toucher une cible « passive », pas encore en recherche mais qui, selon l’offre, pourrait postuler.
L’entreprise révèle d’ailleurs que sur plus d'1,5 million de missions contractées en 2020, environ 800 000 découlent directement de ces nouveaux canaux.

Alors la prochaine fois que vous serez surpris en flagrant délit de « lèche-vitrines » sur Vinted… dites que c’est pour le travail !