Dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche, 35 chefs d’entreprise souhaitent soutenir l’emploi des jeunes en proposant 100 000 offres d’emploi d’ici fin janvier, en lien avec le plan « 1 jeune 1 solution ».

« En tant que chefs d'entreprise, nous ne pouvons nous résigner à l'idée que la jeunesse de notre pays se sente "sacrifiée". », s’indignent 35 chefs d’entreprise dans une tribune publiée dans le JDD dimanche 3 janvier. Parmi les signataires, les PDG de grandes entreprises françaises telles que Carrefour, Total, la SNCF, Vinci, etc. invitent leurs homologues à proposer 100 000 offres d’emploi pour les jeunes d’ici fin janvier sur le site 1jeune1solution.gouv.fr. Plus de 50.000 offres d'emploi sont déjà disponibles sur le site, avec 1 000 entreprises déjà impliquées. « Faisons grimper ce chiffre », invitent les auteurs de la tribune.

Prolongation des aides à l’embauche

Pour faciliter le recrutement des jeunes, la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Elisabeth Borne a annoncé, toujours dans le JDD, la prolongation des aides pour l'emploi de l'opération "un jeune, une solution", au-delà de fin janvier. "La situation sanitaire va rester difficile dans les prochaines semaines et va nous conduire à prolonger (...) la prime de 4 000 euros [par an] pour l'embauche, en CDD de plus de trois mois ou en CDI, d'un jeune de moins de 26 ans, et les 5 000 ou 8 000 euros d'aides pour un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation", assure la ministre.

Grâce à ce dispositif, la ministre affirme que plus d’un million de jeunes ont été recrutés en CDD d’au moins trois mois ou en CDI, entre août et fin novembre, soit "presque autant qu'en 2019". Elisabeth Borne rappelle également le succès de l’apprentissage avec 440 000 contrats signés en 2020, contre 353 000 en 2019.