ENTRETIEN. DataOnDemand, entreprise spécialisée dans la relation client cross-canal et l’acquisition de clients, mise sur le VTE pour recruter ses futurs talents. David Barraud, président et fondateur de la pépite parisienne nous en dit plus.

Attirer et conserver les talents. Créé en 2012, DataOnDemand accompagne les annonceurs dans le pilotage de leur CRM via à la fois : la gestion et l’optimisation de leurs bases de données clients, des actions de conquête de nouveaux clients et le monitoring global de ces activations. L'entreprise parisienne a choisi le Volontariat Territorial en Entreprise pour attirer les futurs talents dont elle a besoin pour croître. David Barraud, son président, nous explique pourquoi.

David Barraud, président de DataOnDemand
David Barraud, président de DataOnDemand

Chez DataOnDemand, vous recrutez régulièrement des jeunes en contrats de professionnalisation ou d’alternance. Depuis l’an dernier, ceux-ci prennent la forme du VTE. Quelles sont leurs missions ?

David Barraud : Nos deux VTE – Sofiane, recruté cette année et Enzo, en alternance chez nous depuis bientôt deux ans – occupent les postes de chefs de projet. Au quotidien, ils diffusent nos opérations. Concrètement, une fois que le dispositif a été mis en place – e-mailing, sms, call center ou opération spéciale – ils diffusent le message sur les bases de données partenaires ou celles du client. L’objectif est de générer du trafic qualifié vers le site web de l’annonceur et/ou directement vers les points de vente du client.

S’agit-il de postes à responsabilité ?

D.B. : Oui, clairement ! Il faut non seulement que le message soit bien conçu, mais aussi qu’il ait une portée suffisante pour satisfaire l’annonceur, qu’il y ait un tracking et un réel retour. Ces postes impliquent également une forte autonomie, que ce soit dans le contact avec les clients et les partenaires, la facturation ou encore d’autres aspects de la fonction.

Que vous apporte ce dispositif ?

D.B. : Ces profils sont doublement encadrés, tant par leur école que par nous-mêmes. Les candidats sont donc particulièrement consciencieux et nous donnent satisfaction. D’une part, DataOnDemand est une structure de 20 employés, nous ne pouvons pas prendre de risques. Nous avons donc besoin de candidats qui ont de réelles compétences et aptitudes, ce qui est leur cas. D’autre part, nos métiers impliquent de multiples outils qui ne sont pas toujours enseignés dans les écoles : cela nécessite donc une bonne dose d’apprentissage au sein de l’entreprise et c’est ce que nous leur apportons. Par ailleurs, nous apprécions que le jeune soit chez nous quatre jours par semaine. C’est toutefois une disponibilité qui n’est pas toujours aisée à trouver sur le marché.

Le VTE vous permet de recruter des talents… et de les retenir ?

D. B. : L’un des avantages de ce dispositif réside dans sa durée, d’un ou deux ans, qui permet à la personne de réellement s’investir. C’est la clé car dans notre métier, il y a beaucoup d’éléments à apprendre. Le VTE est pour nous une très bonne option pour recruter des juniors, mais aussi pour les garder ! C’est pratiquement chose faite avec Enzo, dont le contrat de professionnalisation arrive à terme et que nous prévoyons d’embaucher. Et nous espérons le même scénario à l’issue du VTE de Sofiane…