A la suite du plan d’aide à l’embauche des jeunes mis en place en juillet par le Gouvernement, le ministère du Travail dresse un premier bilan positif des mesures mises en place.

Vague d’optimisme en plein reconfinement. Le plan « 1 jeune, 1 solution », volet du plan de relance présenté par le gouvernement au mois de juillet, « commence à porter ses fruits », explique le ministère du Travail. Alors que la crise sanitaire a compliqué la situation des jeunes sur le marché du travail, le plan doté d’une enveloppe de 6,5 milliards d’euros permet petit à petit de rattraper le retard accumulé.

696.000 recrutements de jeunes de moins de 26 ans en deux mois

Depuis le début de l’année, 314 000 contrats d’apprentissage ont été signés. Une dynamique qui s’accentue depuis le mois de juillet et qui devrait permettre à l’Etat de se rapprocher du record de 368 000 contrats signés l’an passé.

Les chiffres concernant l’embauche des jeunes sont également encourageants. Entre les mois d’août et septembre, il y a eu plus de 696 000 recrutements de jeunes de moins de 26 ans en CDD d’au moins 3 mois, soit 1,3% de plus qu’à la même période en 2019.

En juillet, le gouvernement avait également annoncé une aide aux entreprises pouvant aller jusqu’à 4 000€ pour l’embauche d’un jeune. Selon les derniers chiffres, près de 50 000 entreprises ont déjà demandé cette prime.

Le Gouvernement ne veut pas laisser tomber les jeunes et a annoncé récemment une aide de 150 euros qui sera versée « aux 400 000 jeunes qui touchent les APL et aux étudiants boursiers », a également précisé le Premier ministre Jean Castex.