Après les 3 conseils pour que votre CV sorte du lot, focus sur l’étape suivante : celle de l’entretien d’embauche ! Pierre-Henri Bousquet, Directeur Délégué chez Lechef nous partage ses conseils et points de vigilance

Pour un étudiant, même des plus aguerris, l’entretien d’embauche est un moment crucial. Source d’excitation, voire de stress, il est nécessaire de s’y préparer et de faire bonne impression pour espérer décrocher le sésame tant convoité ! Pierre-Henri Bousquet, Directeur Délégué chez Lechef, une PME du Lot et Garonne qui fabrique et commercialise des plats cuisinés, est un habitué des entretiens au VTE. Après avoir recruté différent profil chargé de projet d’une durée d’un ou deux ans (optimisation production, digitalisation ou encore transfert industriel), il prodigue 3 conseils aux futurs candidats.  

Conseil n°1 : « Très bien se renseigner sur l’entreprise avant l’entretien » 

Pour bien engager son entretien d’embauche, il faut être renseigné non seulement sur l’entreprise dans laquelle on a postulé (origine, histoire, valeur), mais également sur son secteur d’activité. Pour un entretien chez Lechef, c’est sur le secteur de l’agroalimentaire qu’il faudra par exemple se documenterRetenir quelques chiffres clés et avoir fait un bon tour sur le site internet de l’entreprise est vivement conseillé ! Jeter un œil à l’organigramme s’il est accessible peut également être un plus pour mieux comprendre la structure et les corps de métier qui composent l’entrepriseAttention donc à ne pas arriver les mains vides le jour J.  

Conseil n°2 : « Savoir nous convaincre que ce VTE correspond à votre projet » 

Mettre en avant vos compétences et votre expérience relative aux missions du VTEc’est bien, mais avoir une vision claire de son projet professionnel, dans lequel on inclut le VTE, c’est encore mieux ! Si vous prouvez au recruteur que vous êtes au bon endroit, au bon moment, il a de fortes chances que vous soyez sinon embauché, au moins sérieusement considéréVos objectifdoivent être suffisamment distincts pour montrer au recruteur que vous savez où vous allez. N’ayez pas peur de vous positionner et de partager vos aspirations professionnelles. Cela démontrera une volonté de réussite et de la motivationqualités appréciées par les recruteurs.  

Conseil n°3 : « Donnez-nous envie de travailler avec vous ! » 

Pour Pierre-Henri Bousquet, « le candidat doit démontrer qu’il s’insérera facilement dans l’équipe, et que les gens auront du plaisir à travailler avec lui ». En d’autres termesêtre sympathique, agréable et optimiste, renvoyer l’image d’une personne bien dans sa peau aidera le recruteur à avoir confiance en vous, car il vous identifiera comme quelqu’un de stable sur qui on peut compter. Travailler c’est bien, dans une bonne ambiance c’est mieux ! Cette impression générale positive passe également par la tenue vestimentaire, qui est à soigner lors d’une première rencontre professionnelle. Démontrer des capacités d’insertion, de savoir-vivre en communauté et d’adaptabilité vous ferons gagner des points. 

Bonne chance pour vos entretiens !  

A lire aussi : 3 conseils pour que votre CV sorte du lot

Et si vous êtes encore à la recherche d’un VTE et que vous n’avez pas encore décroché votre entretien, on vous invite à faire un tour sur notre job-board.